nationalisation des ressources naturelles

David: À ce titre j’aimerais citer l’exemple du gouvernement de Morales, qui a nationalisé les ressources de son pays pour en redistribuer les revenus à ses citoyens. Je serais curieux d’avoir ton avis sur Morales

Gidmoz: Il n’existe pas de « ressources naturelles ». Il n’existe que des ressources économiques. Chacun investit pour devenir propriétaire d’une ressource économique. Il ne faut pas confondre « ressource » et « matière minérale dans la terre ». Si cette matière est connue et a de la valeur, alors elle a un propriétaire. Si nul ne connait l’existence de cette matière à cet endroit là, alors cette matière là n’est une ressource pour personne.

Ensuite vous dites « nationaliser ». Non, l’État ne représente pas la nation. L’État usurpe le droit de représenter la nation. Ensuite, cette « nationalisation » est un vol des propriétaires exploitants, par l’État. L’Etat est une mafia au service d’elle-même, et non pas au service du peuple. Cet État-mafia distribue qq miettes pour faire illusion.

Vous semblez croire que l’État distribue au peuple. Non, l’État échoue systématiquement à redistribuer. Toute subvention est toujours accaparée par ceux qui sont le mieux placés pour recevoir cette subvention. La redistribution au peuple par un État ne peut pas exister. C’est une question de logique politique, et aussi de logique économique, de bonne connaissance des motivations des employés d’un État. C’est connaitre l’économie des choix publics, branche importante de la science économique.