les trois utilisations d’une monnaie

La monnaie est un bien économique qui permet trois utilisations :
1. Ce bien garde sa valeur longtemps. Par exemple, l’or garde la même valeur longtemps. Un euro garde sa valeur assez longtemps. Un litre de lait frais serait une mauvaise monnaie. En effet, après deux jours, il a perdu sa valeur.
2. Ce bien est pratique à échanger. Une pièce d’or est pratique à échanger. Une pièce de un euro est pratique à échanger. Un lingot d’une tonne d’acier ne serait pas pratique à échanger.
3. Ce bien est divisible en petites parties. Une certaine quantité mesurable de ce bien peut être échangée séparément. On peut échange un gramme d’or ou dix kilo d’or. L’or est un bien divisible. Mais une vache n’est pas divisible.

Plus un bien économique permet ces trois utilisations, meilleure sera la monnaie. Aucune monnaie n’est parfaite. La tête de bétail, boeuf par exemple, fut une monnaie importante dans l’antiquité. le mot latin “pecus” signifie “bétail”, mot qui a donné “pécule”, ou “pécuniaire”. Mais une tête de bétail est une monnaie imparfaite, car cette monnaie est réservée aux échanges de grande valeur. Elle n’est pas adaptée aux échanges de faible valeur.

L’or fut une bonne monnaie. L’euro est une bonne monnaie selon ces trois critères.

De nombreux biens économiques peuvent servir de “bien intermédiaire des échanges”. Un tel bien dont on se sert pour les échanges dans une communauté est appelée “monnaie”. Ainsi, dans un camp de prisonniers, on a souvent constaté que les cigarettes deviennent rapidement une monnaie d’échange.