un manque d’eau dans une vallée mexicaine

Selon, un commentaire de fait divers, Coca aurait provoqué une pénurie d’eau potable en « accaparant » l’eau dans une vallée mexicaine.

L’eau potable est produite en usine. La matière première est abondante. C’est principalement l’énergie et l’eau des rivières, des mers ou des nappes phréatiques. Ces fournitures sont très abondant sur Terre.

Le mot « ressource » est un terme de science économique, et non pas de géologie. La ressource de l’un est toujours la production d’un autre. C’est ainsi qu’il est absurde de craindre un hypothétique « épuisement des ressources ». La science économique peut se définir comme l’étude de la formation de la richesse ou comme l’analyse des causes de la rareté.

Il n’est pas tout à fait exact de dire que des habitants « manquent » d’eau. Il est plus exact de dire que c’est une question de pauvreté. La cause de ce « manque d’eau » est l’absence d’un investissement industriel. Lorsqu’il existe un besoin solvable, il existe toujours un investisseur pour produire. Sauf si l’État interfère ou l’interdit. Nous y sommes.

Coca recherche des sites de production proche d’eau et d’énergie. Il n’est pas impossible que Coca se soit fait piéger par un politicien mexicain corrompu. Ce politicien corrompu aurait vendu de l’eau qui appartenait à la population, et non pas à l’État. Les États résolvent imparfaitement la question du droit de propriété sur l’eau des cours d’eau. Il en résulte parfois certains dysfonctionnements. Si Coca s’est fait ainsi piéger, la direction va surement réagir pour soigner son image.

Doit-on se soucier de Coca ou bien se soucier du manque d’eau dont souffrirait la population de la vallée?

Le respect du Droit est le socle de toute Justice. Sinon, les jugements sont injustes. Et il importe de raisonner en Droit afin d’éviter de se tromper de coupable. Les populations aiment trouver un coupable, lequel est souvent un bouc-émissaire, innocent de ce qu’on lui reproche. Accuser Coca me semble résulter vraisemblablement d’une manipulation médiatique. L’État est un expert pour fabriquer des illusions, fabriquer des mensonges crédibles et agréables à entendre.

Dire que l’autorité politique est le responsable serait le début de la sagesse. En général, celui qui a commis une erreur par incompétence sera tout aussi incompétent pour trouver les bonnes solutions. Dans le cas de l’eau, l »autorité politique se noie dans son incompétence juridique et de gestion de la rareté. C’est pourtant encore à cette même autorité politique que sera confiée le soin de résoudre le problème de l’eau.

Donc, oui, je me fais du souci pour la population. Mais pas pour les mêmes raisons que l’auteur du commentaire. Lorsque c’est l’État qui gère, on peut toujours craindre une mauvaise gestion coûteuse, et gaspilleuse. Parfois même corrompue.

Publicités

À propos gidmoz
libertarien, ingénieur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :