Une analyse économique libertarienne de la colonisation

En réponse à l’excellent article de http://www.trop-libre.fr/le-marche-aux-livres/les-«-effets-positifs-»-de-la-colonisation-qu’en-pensent-les-economistes

Les libéraux français du 19e siècle se sont toujours opposés aux guerres coloniales. Ils ont eu raison. On ne peut pas faire violence à quelqu’un pour lui apporter plus de bien-être. C’est une contradiction logique. C’est aussi une contradiction éthique. On ne peut pas, non plus, s’enrichir par le vol et la contrainte. Les victimes réagissent en engageant du temps et des moyens d’opposition. Le coût de leur réaction tend vers la valeur de ce qui leur a été volé, de la valeur de leur humiliation. Le coût de la répression du colonisateur tendra aussi vers un coût égal au coût de la réaction des victimes.

La création de richesse ne peut se faire que par l’échange volontaire sur des choses que chaque co-échangeur possède. Tout rapport de violence est condamné à l’échec économique à terme. Aucune création nette de valeur ne peut en résulter, ni pour le colonisateur, ni pour les populations. Seuls les échanges commerciaux créent de la valeur pour les deux co-échangeurs.

Une colonisation qui serait pacifique et respectueuse du Droit local est acceptable. La question qui se pose est alors juridique. Comme le rappelle utilement l’économiste Hernando De Soto, la seule et unique cause de la pauvreté d’un pays est l’absence ou le non-respect du droit de propriété. Au premier rang des causes de pauvreté, sont donc les guerres. Il existe souvent des droits de propriété anciens, tribaux, mal définis et qui interdisent de véritables ventes de terres. Un colonisateur pacifique se demanderait s’il faut contribuer à réformer le Droit local ou l’accepter tel quel.

Publicités

À propos gidmoz
libertarien, ingénieur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :