pourquoi la monnaie a de la valeur

Pour l’école autrichienne d’économie, la monnaie, ou plutôt chaque unité monétaire, est un bien échangeable. Et ce bien a de la valeur pour tous les utilisateurs de cette monnaie.

Il y a trois sortes de monnaie. L’or-métal, chaque pièce d’or, a de la valeur car l’or a de la valeur. C’est la monnaie-marchandise. Il y a aussi la monnaie-promesse. Chaque unité monétaire est émise par une banque. Cette banque promet de verser un gramme d’or. C’est une promesse commerciale ordinaire, tel un titre financier ordinaire. Cette promesse commerciale est matérialisée sur un billet de banque, ou enregistrée sur un compte bancaire. C’était la monnaie, telle que tous les économistes du 19e siècle la concevait.

Enfin, il y a la “monnaie centrale”, ou encore “monnaie de Banque Centrale”. Elle est émise par une Banque Centrale. Elle est sous la forme de billet de banque, de pièce métalliques, ou de compte bancaire. D’une certaine manière, chaque unité de monnaie centrale est une promesse de la banque centrale envers chaque possesseur de cette unité monétaire.

Cette promesse de la Banque Centrale n’est évidement pas une promesse commerciale. Ce n’est pas non plus explicitement une promesse politique. Elle résulte d’un engagement de la Banque Centrale envers l’État. L’État a confié, à la Banque Centrale, un mandat de gestion de la monnaie. Et la Banque Centrale fait en sorte que la monnaie conserve à peu près sa valeur.

On comprend bien qu’une pièce d’or avait de la valeur, puisque l’or a de la valeur pour tous. On comprend aussi très bien qu’un billet de banque du 19e siècle avait de la valeur, puisqu’il était échangeable contre un gramme d’or au guichet d’une banque. Mais on comprend mal comment la monnaie que nous utilisons quotidiennement a de la valeur. Pourquoi donc, le billet de un euro a de la valeur pour tous.

D’où provient le droit de propriété d’un possesseur d’un billet de 10 euros? Le Droit de l’un vient nécessairement de l’obligation d’un autre. Mais alors quel est le nom de celui qui aurait donné un tel droit au possesseur du billet? Son nom est inscrit sur le billet lui-même. C’est la BCE.

Mais alors comment la BCE parvient-elle à faire en sorte que chaque unité monétaire ait une certaine valeur? D’une part grâce au monopole légal de l’euro, chacun est bien obligé d’utiliser des euros pour ses transactions. D’autre part, la rareté de monnaie donne une certaine valeur à l’euro.

Certains contestent que l’euro serait un monopole monétaire pour deux raisons. D’une part, chacun peut utiliser d’autre devises pour payer des transactions. D’autre part, Les banques de second rang crée de la monnaie. Oui, on peut utiliser d’autres devises, mais d’innombrables dispositions légales rendent l’usage d’une autre devise trop couteuse dans le pays.

Oui, une banque de second rang, comme la BNP, crée de la monnaie. Chaque unité monétaire créée par la BNP est une promesse de la BNP de verser un euro de la BCE. C’est ainsi, qu’il serait plus rigoureux de dire que la BNP crée des euro-BNP. Et la BCE crée des euro-BCE. Le client de la BNP possède, sur son compte BNP, des “euro-BNP” et non pas des “euro-BCE”.

Revenons à la question initiale sur l’origine de la valeur de la monnaie. Un euro-BNP est la promesse de la BNP de verser un euro-BCE. C’est la raison de la valeur d’un euro-BNP. La monnaie “euro-BNP” ressemble ainsi aux monnaies-promesses du 19e siècle.

Publicités

À propos gidmoz
libertarien, ingénieur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :