une critique du free banking

thème: Le free banking est demandé par les libertariens. Critiswiss critique le free-banking

titre: une critique du free-banking
auteur : @Critiswiss sur twitter. L’auteur autorise la recopie de l’article sur le présent blog

Je suis navré mais je ne vois absolument pas l’intérêt de ce système et en quoi il garanti la stabilité de la monnaie… Son seul et unique but et de se libérer du système de banques centrales et de se déréguler au maximum… La théorie concernant l’autorégulation des marchés est implacable sur le papier mais quel que soit le secteur, elle s’est toujours démontrée irréaliste dans la pratique si elle n’est pas accompagnée d’un minimum de régulation en raison de facteurs humains que la théorie ignore! Sérieusement, je ne connais pas votre âge mais compte tenu de votre culture, j’imagine que vous n’avez pas quinze ans… N’avez-vous jamais expérimenté au long de votre vie la différence qui se révèlent lorsqu’on met en pratique la théorie?

Vous prétendez que les banques pourraient s’autoréguler dans la gestion monétaire par les mécanisme de contrat et de concurrence mais n’avez-vous tiré aucune conclusion de la gestion que les banques ont fait du crédit? N’avez-vous pas compris que la crise à laquelle font face aujourd’hui nos Etats sont la conséquences de la dérégulation de la finance?

Je suis responsable financier dans l’industrie horlogère, j’investis sur les marchés à long terme comme à très court terme, je suis contre l’interventionnisme des Etats, je suis pour la loi du marché, pour la mondialisation et donc par définition pour une meilleure répartition des richesses entre les peuples, je suis pour la liberté d’expression, bref j’ai tout sauf le profil d’un communiste mais l’homme à ses comportements et la nature lui impose ses limites! Comment pouvez-vous croire sincèrement à la capacité de l’être humain de fonctionner sur la base d’un système qui ne lui met comme seules limites que celles qu’il s’imposera de lui-même à titre d’individu? Pensez-vous réellement que l’être humain puisse vivre sans autorité supérieure pour le limitter dans sa soif de pouvoir et de cupidité qu’il exerce au détriment de son prochain ? Sincèrement, plus nous discutons, plus j’ai l’impression que vous venez d’une autre planète lol…

Encore votre réponse quant à la défense envers les agresseurs me laisse sans voix… Vous êtes agressé par plus fort que vous et vous demandez donc de l’aide pour vous défendre ? A qui ? Comment cette personne jugera de votre bon droit et non de celui de l’agresseur ? Sur la base de votre propriété ? Mais qui a défini que vous étais propriétaire de ce que vous prétendez et que ce n’est pas votre agresseur s’il n’y a pas d’autorité supérieure? On peut payer une police ou une armée ? Et que ce passe-t-il lorsqu’on engage une milice à des fins d’agression ? Ne me répondez pas que les libertarien ne feraient jamais ça car à moins de vivre sur leur propre planète, ils doivent malgré tout faire face à ce genre de situation comme tous en ce bas monde et ne me répondez pas non plus que c’est interdit puisque de toute façon dans votre système, il n’y a pas d’autorité supérieure pour réprimander les infractions…

Et voilà qu’à présent vous plaidez pour des Self-governments que vous qualifiez vous-même de micro-Etats alors que vous n’avez de cesse depuis hier de dire que l’Etat est nuisible! Soyez réaliste, un micro-Etat sera donc par définition un micro-nuisible mais compte tenu de leur nombre, ils ne pourront que nuire davantage et se défier entre eux!

Et l’écologie dans votre système, où la placez-vous ? Elle se régulera aussi toute seule ? Parce que de toute façon quand il n’y aura plus de matières premières, on ne pourra plus les exploiter ? Votre discours est tellement aberrant que je me retrouve presque contraint de tenir des propos gaucho pour contre balancer l’extrême auquel je dois faire face au fur et à mesure que nous discutons! Je n’ai que très rarement vu une telle naïveté quant au monde réel (ne prenez pas ça pour une insulte, ça n’en est pas une :D) sauf peut-être lorsque je discute avec un extrêmo-communiste ou à un intégriste religieux… Heureusement que les uns comme les autres vous êtes minoritaires parce que je me demande bien où nous irions…

Je comprends que ce discours ait pu naître à une époque où l’Etat était trop présent mais qu’il puisse être relayer aujourd’hui alors que l’ultra-libéralisme est en échec au point d’avoir dû demander à son ennemi, l’Etat, de bien vouloir le sauver de sa dérive me fait tomber des nue! Vous me donnez plein de références, qu’entre nous, je ne juge pas toujours recommandable mais peu importe, je regrette de ne pas voir apparaître un raisonnement personnel qui serait celui d’un chercheur en économie… Vous me citez des auteurs, un prix nobel, souvent en isolant les propos du raisonnement de fonds, toujours de grands théoriciens mais sans jamais de références expérimentées dans la pratique et surtout, j’ai l’impression que vous me récitez un dogme (d’où ma comparaison à l’intergrisme religieux)!

Il y a des gens de droites qui savent parfois reconnaitre le bien fondé des idées de gauche lorsqu’elles le sont et inversément… Ce sont souvent des gens dont les idées sont clairement influencée par telle ou telle théorie mais qu’ils ont adaptées à la réalité de ce qu’ils ont expérimenté et de leur vision personnelle du monde! Avec vous, j’ai l’impression de lire des passages d’une quantité d’ouvrage sur le libertarianisme sans jamais trouvé un paragraphe personnelle… Je suis désolé de vous le dire ainsi mais c’est vraiment l’impression que vous me donnez et je crois que c’est ce qui m’exaspère le plus dans notre conversation… Bref, nous ne sommes pas d’accord et nous ne serons vraissemblablement jamais d’accord 🙂

Publicités

À propos gidmoz
libertarien, ingénieur

4 Responses to une critique du free banking

  1. gdm says:

    1. J’ai recopié votre longue réponse sur twitter sur mon blog dans un article sous mot de passe. Il n’est donc pas publié, sauf avec votre autorisation. Votre critique est pertinente. J’utilise ce blog pour exprimer ma réponse sans la limite twitter des 140 caractères. J’ai ajouté qq lignes blanches.

    2. Stabilité des monnaies en free banking
    Le free banking fonctionne sans contrôle, ni intervention de l’État. Chacun peut créer une banque sans autorisation de l’État et émettre la ou les monnaies qu’il souhaite sans aucune autorisation étatique. La monnaie, pour un libertarien, doit être privatisée. Cette idée fut un long combat du Nobel d’économie Hayek. Cette exigence de privatisation de la monnaie est fondée de manière scientifique. Elle n’a pas pour fondement, comme vous le laissez entendre, une hypothétique animosité extrémiste envers l’État.

    L’Histoire passée du free banking est un moyen de se familiariser avec cette idée ancienne, mais souvent absente des débats politiques. Le free banking ne fut jamais complet tant l’État fut souvent tenté d’intervenir dans la monnaie. Voir mon article sur les crises et le free banking. Il contient trois liens sur l’histoire du free banking.
    https://gidmoz.wordpress.com/2011/09/20/crises-monetaires-et-free-banking/

    3. crise monétaire et dérégulation
    La monnaie actuelle est contrôlée par l’État. La monnaie est une coproduction de l’État et des banques. L’État impose 10000 pages de règlements. Les banques peuvent émettre quatre fois plus de monnaie que la monnaie centrale empruntée. Cette limitation de l’émission monétaire des banques provient d’une règle administrative, empirique. Avant cette règle, l’État avait testé d’autres règles administratives, mais qui se sont révélées moins efficaces. La Banque Centrale ajuste de manière empirique la règle qui soit un juste milieu, qui lui semble convenir pour contenir l’inflation tout en finançant les activités économiques. Il faut aussi que cette règle administrative soit compatible avec les besoins d’endettement de l’État.

    4. Monopole monétaire
    L’État interdit d’émettre ou de faire circuler d’autre devise que la devise légale. Cette interdiction n’est pas de droit. Mais l’État décrète de nombreux couts supplémentaires de circulation d’une autre devise en sorte que la circulation d’une autre devise sera plus couteuse.

    5. Risque systémique
    Le rôle d’un émetteur de monnaie est de vérifier le bon fonctionnement de sa monnaie. Lorsque cette monnaie dispose du monopole, le rôle de l’émetteur de monnaie est aussi de contrôler tous les flux de monnaies qui pourraient déstabiliser la monnaie. En particulier, les prêts interbancaires sont un mécanisme nécessaire du système bancaire actuel. Une défaillance d’une banque peut entrainer un effet de dominos sur d’autres banques, un « risque systémique ». Ce risque systémique provient de l’impossibilité technique, et politique, de séparer nettement les responsabilités de chaque société, de chaque banque, de chaque État.

    6. Pas de risque systémique en free banking
    Un émetteur de monnaie en free banking n’aurait pas ce risque et donc n’aurait ni cette tâche de contrôle ni une tache de régulation de sa monnaie. Son éventuelle faillite aurait des conséquences limitées, voire infimes. Seuls les créanciers de la banque en faillite perdraient, ainsi que les actionnaires. Rien ne changerait pour les emprunteurs car, à la liquidation de la banque, leurs créances seront rachetées par une autre banque.

    7. Crise actuelle et monopole monétaire
    Je ne partage pas votre analyse sur les causes de la crise monétaire actuelle. Voir mon article sur la crise de 2008. https://gidmoz.wordpress.com/2011/03/21/la-crise-des-subprimes-de-2008/

    8. utopies libertariennes
    Il y a les libertariens qui prônent l’État minimal. Et les libertariens « anarcap », « anarcho-capitalistes », terme un peu barbare. L’État minimal est facilement imaginable: une privatisation de presque toutes les fonctions actuelles de l’État. On revient à un État dont le périmètre ressemblerait un peu à l’État sous l’ancien régime des Rois de France.

    Je préfère éviter de vous parler de l’ « anarcapie », tant cette utopie est une pure politique-fiction. Je reçois bien votre réaction d’incrédulité, et de rejet, lorsque j’évoque cette autre utopie très difficilement imaginable. Néanmoins David Friedman, fils de Milton, a écrit « vers une société sans État » pour tenter de faire comprendre concrètement cette utopie libertarienne.

    9. Le Professeur Lemennicier est libertarien, directeur de recherche à l’Université Panthéon-Assas. Son site explique bien la manière dont raisonne un libertarien. http://lemennicier.bwm-mediasoft.com/

  2. Critiswiss says:

    Je n’ai que quelques minutes pour vous répondre depuis mon smartphone ce qui n’est pas idéal pour un long post.

    Tout d’abord, je vous remercie pour votre réponse! Ma critique était un peu éparpillées de par le nombre de qns abordées sur Twitter sans que vous puissiez développer des réponses satisfaisantes en raison du nombre de caractères limité. Bien entendu, vous pouvez rendre ce post accessible à tous.

    À défaut de m’avoir convaincu, vous avez réussi à m’intriguer! Pourriez-vous me proposer un ouvrage qui explique le système de free-banking plus en détail afin que je puisse avoir une vue plus globale de cette alternative et éventuellement rejoindre votre opinion ou détenir les armes nécessaires à sa remise en cause? 😉

    Concernant la débâcle de 2008, je répondrai directement en commentaire à votre post qui contient plusieurs données erronées qu’il convient de rectifier et votre analyse sur les raisons qui ont amené leader agences de notations à donner des AAA aux crédit subprime n’est pas bonne du tout car cette notation est intervenue en raison de l’architecture des produits financiers que je vous expliquerai dans ma réponse tout à l’heure.

    En ce qui concerne le libertarianisme, la distinction avec l’anarcho-capitalisme est primordiale et je vous remercie de me l’avoir expliquée! Certains propos que vous avez tenus sur Twitter tendaient malgré tout dans cette direction et je suis ravis que vous reconnaissez le caractère utopique de cette pensée. Je serais aussi ravi que vous me proposiez un ouvrage traitant de se courant (libertarianisme) afin que je puisse me faire ma propre idée de ses fondements. J’ai en effet de nombreuses questions quant à la gestion du droit, aux systèmes de solidarités sociales ainsi qu’à la représentation internationale…

  3. gdm says:

    Je vous suggère d’aller sur le forum http://www.liberaux.org C’est un lieu francophone de débats entre libéraux. Les libéraux classiques argumentent avec les libertariens et avec les anarcaps sur les sujets les plus divers.

    Les ouvrages sur le free banking sont principalement anglophones. A ma connaissance un seul ouvrage a été traduit en français « théorie de la banque libre », de Selgin, éditions des Belles Lettres. Les liens que je cite font référence à de nombreuses publications anglophones sur le free banking. J’avoue ma honte de ne pas savoir lire l’anglais. Je le lis trop lentement et en omettant des nuances essentielles. Je ne guiderai donc pas vos lectures sur le free banking.

    Une fois qu’on a compris que le monopole monétaire étatique est la seule et unique cause des crises monétaires, on analyse l’économie et la finance avec un regard très différent. Il faut surtout se débarrasser de l’idée fausse que la monnaie serait, par nature, une création administrative de l’Etat.

  4. Vincent Jappi says:

    La « Théorie de la banque libre » est accessible ici :
    http://docs.google.com/Doc?docid=0AVia_SyB-iCnZGQ1cDk3ZmhfNjJmNXRwOHZjMw&hl=fr&authkey=CJyW_ZoN

    La règlementation par les hommes de l’état ne fait que remplacer par la force les décisions responsables des propriétaires, par les décisions irresponsables d’usurpateurs du pouvoir social, qui ne sont même pas censés garder le butin pour eux.
    La règlementation détruit la régulation sociale, la déréglementation lui permet de se restaurer.

    Il faut être fou pour décrire nos systèmes bancaires comme « dérèglementés ». Ils sont au contraire marqués par le monopole institutionnel et la déresponsabilisation par la garantie de l’état.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :