origine du Droit de Propriété

thème: Le droit de propriété de son corps est le fondement du droit de propriété sur les choses vitales possédées. Ce même droit dit « de propriété » s’étend aussi aux choses possédées et non vitales. Le droit de propriété est alors utilisé comme technique juridique pour optimiser la production de richesses.

titre: origine du Droit de Propriété

L’égalité en Droit n’existe que dans un société disposant d’un système de Droit cohérent. Or un système de Droit cohérent est toujours fondé sur le droit de propriété. Un droit de propriété est, par nature ou par définition, exclusif. Il est cessible, sauf rares exceptions.

Chaque être humain dispose de son propre corps de manière exclusive. Son propre corps est l’exemple de ce qui nous est propre, est l’illustration du concept de propriété. Chacun a un sentiment de possession sur soi-même, sur son corps sur ses pensées, sur ses propres décisions.

On accepte de risquer la mort pour protéger son corps et ce qui nous est propre, pour protéger certains biens qui « font corps » avec nous-mêmes. Le respect de l’autre, le respect du corps de l’autre, s’identifie au respect de ce qu’il possède avec ce même sentiment de possession. Chacun ressent que toute atteinte à ce qui nous est propre est une atteinte contre soi-même et entraine la nécessité de répliquer à l’agression comme légitime défense.

Le droit de jouir d’une chose, d’un objet, de manière exclusive s’est ainsi appelée, par extension, « droit de propriété » pour évoquer ce sentiment profond d’union entre soi-même et ce qu’on a le sentiment profond de posséder, de faire « corps » avec soi-même.

Tout système de Droit est fondé sur le constat que ce même sentiment de possession habite chaque être humain. Et le viol d’un tel sentiment de possession est une agression, une violence. Il entraine inévitablement une réaction brutale qui détruit tout ordre social, toute harmonie sociale. Ce sentiment est si ancré dans la nature humaine qu’un viol du consentement entrainerait le risque d’enchainement de meurtres.

Ce sentiment de possession est désigné par le terme « droit de propriété ». Le viol du consentement du propriétaire entrainerait une spirale d’agression, contraire à tout ordre social. C’est ce sentiment humain profond de respect du consentement de l’homme fonde le droit de propriété.

C’est ainsi que chacun est, par définition, propriétaire de son corps. Chacun dispose d’un droit de propriété sur son corps. C’est par extension que le même terme « droit de propriété » désigne tous les biens dont on a l’usage exclusif. C’est le droit de propriété de son corps qui éclaire la nature du droit de chacun sur des objets qu’il utilise. Et non pas l’inverse.

Chacun ressent un droit de propriété sur un meuble, sur une terre. L’origine de ce sentiment est le sentiment qu’on possède son propre corps, son propre consentement comme un bien vital à défendre au péril de sa vie. Une erreur commune et erronée serait de définir le droit de propriété sur son corps à l’imitation du droit de propriété sur un meuble. C’est une approche intellectuelle erronée. C’est l’approche inverse qui s’impose.

Tout système de Droit cohérent est le socle d’une harmonie sociale. Il s’appuie d’abord sur l’inviolabilité du droit de propriété. Une question légitime est de se demander si tous les biens possédés par un individu méritent de bénéficier d’un droit et d’un respect identique à celui qui est du à la personne humaine.

C’est alors un tout autre fondement qui fonde le respect du droit de propriété sur les choses qui ne sont pas vitales à son propriétaire. Le fondement de l’utilité sociale du droit de propriété sur les choses est son efficacité pour optimiser la production des richesses.

Publicités

À propos gidmoz
libertarien, ingénieur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :