France en free-banking

thème: Imaginons une France en free-banking. Quelles monnaies y circuleraient? Des monnaies à étalon-or? Ou bien des monnaies qui suivraient un indice des prix?

article: France en free-banking

Imaginons une banque libre dans une France devenue une zone de free-banking. Pour créer une monnaie, une banque publie un contrat de monnaie qui précise exactement les obligations de la banque pour chaque unité monétaire émise. Ce contrat de monnaie stipule comment la banque définit la valeur de la monnaie émise. Ce contrat est soumis au droit des contrats ordinaires. Tout utilisateur de la monnaie peut faire un procès à la banque. Une monnaie privée, ou libre, est définie par le contrat de monnaie, et en particulier par le choix du valorimètre de cette monnaie.

Pour beaucoup de partisans de l’étalon-or, l’or serait un bon valorimètre de monnaie, voire le meilleur. Je ne partage pas cet avis. Je ne crois pas que l’or soit le meilleur valorimètre de monnaie. L’or serait, amha, un valorimètre médiocre pour une monnaie. La discipline de l’étalon-or est, pour une monnaie étatique, un pis-aller utile pour éviter les débordements d’un État trop dépensier. C’est la thèse de Ludwig von Mises. Mais les besoins en monnaie de l’activité économique dépendent de facteurs dont la variation est différente de celle du marché de l’or.

La discipline d’une banque libre est la crainte de procès de tout utilisateur mécontent. La discipline d’un étalon-or n’est donc pas nécessaire à une banque libre. Pour créer une monnaie, le choix le plus difficile du banquier libre est le choix du valorimètre de sa monnaie. L’éventail du choix est immense. La banque peut inventer un nouveau valorimètre ou choisir le même valorimètre qu’une banque déjà existante.

Il est possible d’inventer un indice établi de manière objective et qui varie comme un indice des prix à la consommation. Dès lors, la « banque gdm » choisit cet indice comme valorimètre. La monnaie émise suivra la valeur de cet indice. Une telle monnaie indicielle aurait ma préférence. Mais, c’est le marché, c’est à dire les utilisateurs, qui décidera quels sont les valorimètres que les utilisateurs préfèrent. Lorsqu’un valorimètre est utilisé par plusieurs banques, d’autres banques concurrentes choisiront le même valorimètre pour créer leur monnaie afin de simplifier les compensations.

Publicités

À propos gidmoz
libertarien, ingénieur

One Response to France en free-banking

  1. Bonjour:
    je ne suis pas contre cette approche « Ce contrat de monnaie stipule comment la banque définit la valeur de la monnaie émise ».
    Mais la vraie question, la seule question, reste la suivante: « comment cette banque garantit cette valorisation »? » Vous dites que ce sont les risques de procès qui maintiendront cette banque dans le droit chemin. C’est une hypothèse, voire un postulat. Alors …

    Cordialement, B.L.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :