erreur de Malthus

thème: L’erreur de Malthus fut de confondre une chose naturelle et une ressource économique. Les ressources économiques sont illimitées, puisque produite par les hommes pour leurs propres besoins.

article: erreur de Malthus

La raison de l’erreur de Malthus est qu’il n’a pas anticipé que l’esprit de l’Homme inventerait des solutions lorsque les problèmes se présenteraient. En d’autres termes, il raisonné en ressources économiques statiques. Ce qui est une absurdité. En effet, les ressources économiques sont créées par l’Homme au fur et à mesure que l’Homme en a besoin. Omettre cette évidence, c’est oublier la nature de l’homme. C’est une omission de la nécessité de l’action humaine en économie. En d’autres termes, Malthus a sous-estimé le développement technologique et la capacité d’adaptation d’une économie libre.

Les successeurs de Malthus sont nombreux. Ils se trompent tous pour la même raison. Les économistes ont découvert que l’échange volontaire crée de la richesse. L’échange enrichit le vendeur ET l’échange enrichit l’acheteur. Sinon, l’un des deux y renoncerait. L’échange volontaire est donc la source intarissable de richesses dans le monde. L’échange est le principal moteur de richesse dans le monde. Le commerce crée plus de richesse que les usines.

Ni le prix de l’énergie, ni aucune « chose naturelle » particulière, n’est une cause d’une plus grande création des richesses. La liberté économique est la liberté d’échanger. C’est la raison pour laquelle la liberté économique crée sans cesse des richesses. A contrario, toute restriction de la liberté économique est de la richesse qui ne sera pas créée. Une analyse du développement économique est inexacte lorsqu’elle omet ce fait majeur. Ce n’est pas un hasard fortuit que les pays libres sont aussi les plus riches.

Publicités

À propos gidmoz
libertarien, ingénieur

2 Responses to erreur de Malthus

  1. Phil says:

    Malthus s’est trompé parce qu’il n’a pas compris que le capitalisme était un « processus de découverte »(Hayek). Dans un régime de concurrence, une entreprise, pour se maintenir, doit améliorer sans cesse la qualité de ses produits tout en diminuant le coût de fabrication( donc en utilisant moins de ressources ). Quant à savoir pourquoi cette erreur et les autres se perpétuent, je vous livre l’explication de Jean-françois Revel:  » Ce qui est difficile, dans le fait de penser, ce n’est pas tant de penser que de détruire les obstacles qui empêchent de le faire. Ces obstacles, ce sont toutes les croyances et opinions non fondées, ce sont les peurs, ce sont les institutions sociales qui ont partie liée avec des systèmes intellectuels, c’est même tout simplement le manque de probité personnelle, la vanité, l’esprit de secte, bref les obstacles psychologiques et moraux ».

  2. gdm says:

    @Phil
    Vous citez un argument de Hayek sur la diminution des coûts de fabrication. Cet argument de la diminution du coût des ressources ne me semble pas suffisant pour démontrer l’erreur de Malthus. En effet, s’il existe un coût minimal à obtenir telle ressource, alors, le délai de Malthus est reporté de quelques années. Mais la thèse de Malthus resterait alors pertinente.

    L’argument de JF Revel considère que la peur de l’avenir serait constitutive du raisonnement de Malthus. Je ne le crois pas. Le raisonnement de Malthus pose implicitement la question de savoir ce qu’est une ressource économique. C’est une question essentielle de la philosophie économique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :