investissement public aveugle

thème: Un investisseur risque son propre argent. Un acheteur paye avec son argent. Les prix sont alors vrais et sont un signal pertinent de la valeur. L’investisseur public exécute une politique. Les utilisateurs sont servit gratuitement. L’investissement public est aveugle coté investisseur et coté utilisateur.

article: investissement public aveugle

Un investissement public ne se décide pas seulement en terme de montant total. La question de la rentabilité, de l’efficacité me semble préalable et primordial. Comment évaluer l’efficacité d’un investissement fait par l’État? L’évaluation de la richesse produite me semble nécessaire.

La richesse créée par un investissement privé est possible à évaluer. Le profit de l’entreprise indique la création de valeur pour les actionnaires. Le profit est une mesure acceptable de la création nette de valeur pour la société dans son ensemble.

Des acheteurs dépensant avec leur agent permet de connaitre la vérité des prix. Sinon, un prix est une information arbitraire. Un investisseur dépensant avec son bon argent à lui est une preuve d’une prévisible rentabilité de l’investissement. Et c’est même la seule preuve possible.

Un investissement public a plusieurs défauts. Il n’est pas décidé par un investisseur responsable lui-même de son risque financier. Le fonctionnaire qui investit applique une décision venue d’ailleurs. Nul ne peut évaluer correctement une rentabilité future. Toute méthode d’évaluation sera arbitraire. les futurs utilisateurs de l’investissement l’utiliseront gratuitement. Les utilisateurs ne donneront donc pas d’information pertinente sur la valeur du service produit par l’État.

La rentabilité nette d’un investissement privé peut monter à 20%. Mais la manière dont un investissement public est décidé le conduit a des erreurs de choix ou de réalisation nécessairement supérieurs à ces 20%. Lorsque la comparaison est possible, l’investissement de l’État est au moins deux fois moins productif qu’un investissement privé.

Un investissement public est ainsi doublement aveugle. Aveugle du coté de l’investisseur. Aveugle du coté des utilisateurs. L’impôt versé par un investisseur aurait donc été mieux utilisé par un investisseur privé que par l’État. Comment l’État ose-t-il encore investir en prétendant servir la collectivité?

Publicités

À propos gidmoz
libertarien, ingénieur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :