holisme et socialisme

thème: Les diverses sciences exactes et humaines proposent des concepts explicatifs des phénomènes sociaux, proposent des représentation du monde. Le holisme et l’individualisme sont deux approches intellectuelles inconciliables.

article: holisme et socialisme

Certains discours sociaux ont une dimension poétique. Ils expriment alors un sentiment charnel d’un être humain plongé dans la société. Ils expriment des relations formelles et informelles que chacun peut ressentir entre lui et les autres, entre lui et les choses.

Chacun a tendance à interpréter le monde au travers du prisme dans lequel son esprit a été bercé. Un biologiste aimera comparer le fonctionnement social à des processus biologiques. C’est ainsi que la systémique fut un essai intéressant de compréhension générale du monde. Il y eut aussi les ingénieur amoureux des concepts mathématiques abstraits. Les sciences physiques leur avait permis une représentation presque exacte de la matière et de ses comportements. Il y a aussi la tentation holiste qui consiste a voir une société comme un tout. L’individu serait alors un fragment d’un tout.

Il y a aussi l’approche individualiste. Selon l’individualisme méthodologique, le respect de l’individu est au centre de l’explication humaine. Il y a aussi une approche juridique. la société est une « structure juridique ». La question est alors de savoir d’où vient le Droit. D’un Droit Naturel porté par nos gènes? ou bien le droit provient-il de la décision arbitraire d’une autorité politique. Le Juste est-il le négation du sentiment de l’injuste. Le sociologue observera des comportements sociaux et universels. L’éthologue sera frappé des correspondances existant entre certains traits des espèces animales et la nature humaine.

Toutes ces facettes de la réalité du monde contribuent aux explications des comportements humains et sociaux. Ces discours sociaux sont souvent un mélange entre ces diverses tendances explicatives du monde. En ce qui me concerne, j’ai choisi l’individualisme méthodologique. Le respect de l’être humain est au centre de mon analyse sociale. C’est l’approche morale du libéralisme. C’est une construction juridique. C’est une théorie du Droit. C’est une morale qui prend sa source dans une vision chrétienne de l’homme. Puis cette vision fut laïcisée au 17e siècle par John Locke, professeur de théologie et fondateur du libéralisme.

Un socialiste sera holiste et raisonnera globalement sur la société comme un grand tout. Les lois globales, sauf exceptions, nous échapperaient nécessairement. Les considérations morales sont alors le véritable fondement de son action. Le libéralisme et le socialisme ont des démarches intellectuelles et morales incompatibles entre elles.

Publicités

À propos gidmoz
libertarien, ingénieur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :